Car simplement libre: Shintoïsme et accumulation de biens.

Publié le 4 Mars 2014

J'ai ré-ouvert hier Budoka No Kokoro et suis tombée par hasard sur l'une des dernières interviews que je n'avais pas encore lues, celle d'un homme hors du commun: Sasaki sensei. Je ne partage pas toutes ses idées mais décide de m'arrêter sur l'une d'entre elles.

Alors que depuis quelque temps j'essuie galères sur galères, ni plus ni moins qu'une autre personne, l'une des phrases de Sasaki sensei toute pleine d'enseignements fit écho à mon expérience actuelle.

J'avais eu l'occasion il y a des années déjà d'y réfléchir, lorsque j'ai découvert ce qui allait être l'un de mes mangas papier préféré, Lone Wolf and Cub.

A l'époque déjà je trouvais cette idée importante et riche d'enseignements. Je reviens donc dessus.

Ogami Itto et son fils Daigoro, en attendant la pluie.

Ogami Itto et son fils Daigoro, en attendant la pluie.

Un demi tapis le jour, un tapis la nuit. Diriger la nation, une poignée de riz.

Peu importe le nombre de gens que tu tues, de pays que tu voles, de fortunes que tu pilles, de titres que tu gagnes...Tu n'occupes qu'un demi-tapis quand tu es assis, un tapis entier quand tu dors et ton estomac ne peut contenir qu'une poignée de riz!

Lone Wolf and Cub volume 3: Le chemin blanc entre les fleuves.

Sasaki sensei et le Shintoisme:

Sasaki sensei est l'un des rares à avoir, comme le fondateur, lié la voie martiale à celle du Shinto.

Léo Tamaki, Budoka No Kokoro

Sasaki Masando sensei et la relève :-) .

Sasaki Masando sensei et la relève :-) .

Il n'est pas nécessaire d'accumuler des richesses, des biens matériels pour vivre, l'essentiel est dans le cœur et c'est ce que semble nous enseigner le Shinto.

Je décide donc de faire fi de tout cela, bien loin de l'accumulation de biens matériels et de toutes les désillusions et désagrément qu'elle procure, car je compte demeurer simplement libre.

Rédigé par Titema

Repost 0
Commenter cet article