Richesse et partage au stage à Albi chez Simon Pujol.

Publié le 29 Septembre 2014

Tout commençait bien, mon sac était prêt, la motivation bien présente et le boulot me permettait de partir un vendredi. Pourtant Air France, qui était en grève ce weekend- là, m'avait obligé à anticiper pendant près de 3 jours une éventuelle annulationCoup favorable du sort, mes deux avions étaient maintenus ;-) ! Incroyable je pars donc et retrouve à Orly un collègue pratiquant Nick Vantreese. Nous prenons donc le même avion et nous voilà partis pour l'aéroport de Toulouse Blagnac.

 

Air France: une qualité de service.

Malgré 2-3 annulations (environ 25 ce jour-là), notre avion à Nick et moi-même décollait! :-D

Départ de Paris Orly.

Départ de Paris Orly.

Pas un nuage donc et vu les nombreuses annulations, c'est en jubilant que je gagnais ma place à côté du hublot (merci Léo) malgré un rhume assez musclé, me surpenant  d'ailleurs à penser au professionnalisme dont fait preuve la compagnie, tout du moins celui de l'équipage. Après 1h de vol, c'est un atterrissage proche de la perfection que nous offrait le pilote. Sans heurts, je n'ai presque pas senti l'avion se poser. Musubi quoi!

Stade Toulousain en vu.

Stade Toulousain en vu.

A l'arrivée à Blagnac Simon Pujol nous propose à Léo, Shizuka, Nick et moi-même de visiter le village médiéval de Cordes. Magnifique! Je vous laisse profiter des photos.

A notre arrivée à Cordes...

A notre arrivée à Cordes...

Richesse et partage au stage à Albi chez Simon Pujol.
Le panorama.

Le panorama.

Richesse et partage au stage à Albi chez Simon Pujol.
Simon ;-).

Simon ;-).

Simon Pujol: un très bon organisateur.

En plus d'être un ami, un très bon pratiquant et bon organisateur, Simon Pujol est enseignant de Goshinkaï de la ville de Saint -Juery à proximité d'Albi.

Je tiens particulièrement à le féliciter pour son organisation, ses sourires et sa bonne humeur qui font de ses stages, une réussite, seconder par un "assistant bienveillant" Mr Sylvain Lançon. Je leur souhaite à tous deux d'aller très très loin.

 

Petit retour sur le stage:

Globalement nous avons beaucoup travaillé au sabre. Les principes qui sous-tendent la pratique au sabre sont les mêmes et peuvent être adaptés à la pratique à mains nues. Ainsi, intention, absorption, couvrir la distance, qualité de prise de contact, efficacité, "timing" etc etc, ont été au coeur de la pratique.

Pour cela nous avons travaillé le 1er kihon de Léo, Maki otoshi.

« Maki », enrouler. On intercepte la lame de l'adversaire, la parade. Puis par mouvement de rouleau on projette la pointe du sabre adverse dans les jambes de l'ennemi, la riposte. C'est aussi une manœuvre de désarment.

Coup de feuille d'érable:
Ce coup de feuille d'érable consiste à faire tomber le sabre adverse et à reprendre notre position de mise en garde avec notre sabre. Tout d'abord votre adversaire était en garde, face à vous, en train de penser à vous atteindre ou à vous cingler ou bien à se défendre. Alors vous frappez fort son sabre soit selon le coup sans penser, sans aspect, soit selon l'éraflure rapide comme une étincelle, puis ne cessez de coller à son sabre la pointe du vôtre frappant vers le bas, alors le sabre de votre adversaire ne manquera pas de tomber. Si vous vous exercez bien à ce coup il vous sera facile de faire tomber le sabre adverse. Exercez-vous bien.

Musashi Miyamoto dans le Gorin no sho

Nous l'avons travaillé de 3 façons différentes, puis en reculant et en avançant. Quelques techniques à mains nues, quelques-unes au Tanto, un peu de suwari waza et voilà un stage d'une richesse incroyable. Aux dires de certains pratiquants, le niveau technique proposé par Léo était élevé.

Que dire des différents pratiquants de tous horizons venus en grand nombre essayer le Kishinkaï Aïkido, à part que leur ouverture d'esprit leur à fait honneur et a fait de ce weekend un véritable succès.

Merci à tous.

Photo de Jérôme Henriot.

Photo de Jérôme Henriot.

Rédigé par Titema

Publié dans #Stages

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

TRECH 06/10/2014 09:49

Merci pour ce compte rendu Marie.
C'est le troisième stage auquel je participe avec Léo ( et de nombreux d'autres dans d'autres disciplines ) mais il est vrai que celui-ci avait une personnalité bienveillante provenant de son organisateur et bien sûr des participants. A noter sur le calendrier.
J'ai vu sur un blog que l'an dernier des photos 'décalées' de fin de stage ont même étaient prise et on te voit prendre une pause à la commando Genuis de Dragon Ball bien sympa. Pour rendre le stage innoubliable, il n'a manqué qu'une scéance, toi, déguisée en Pikachou. Un jour peut-être.
Normalement, le prochain stage auquel je participerai avec Léo est celui de Brive le 15 et 16 novembre.
A une prochaine fois. Béatrice; heu non; Micheline; heu non, Marie.

Jean-François ( Grand, pratique l'Aïki à Limoges, à côté de toi pour la pizza )

Marie Apostoloff 06/10/2014 21:14

Bonsoir Jean-François,

merci pour la lecture et pour ton sympathique commentaire. Oui je me souviens de toi, entre Limougeauds tu penses bien...;-) Il est vrai que cette année l'ambiance a été particulièrement bonne à Albi et que nous avons oublié la photo "décalée", qu'importe on se rattrapera ;-). Pour Brive je ne sais pas encore. A très bientôt Jean-François ;-)