Publié le 3 Décembre 2013

Retour sur le stage de Tanguy Le Vourch et d'Issei Tamaki.

Cela fait deux ans que je côtoie Issei et Tanguy par le biais de stages en commun, que j'apprends peu à peu à les connaître mais j'éprouve chaque fois un réel plaisir à les revoir.

Deux chercheurs sur la même voie et aux personnalités différentes:

Deux approches pédagogiques, deux personnalités bien distinctes et pourtant une chose est sûre l'évolution et les compétences sont là chez chacun d'eux. Et si l'un parle peu et base son travail et son enseignement sur les sensations, l'harmonie, la disponibilité ainsi que la légèreté, le second va quant à lui détailler une utilisation du corps complexe par le biais d'une conscience fine et d'un travail d'axes, de lignes et de structure élaboré, ainsi qu'un travail d'intention que je qualifierai de sincère.

Leurs enseignements sont pour le moins complémentaires et je suis heureuse d'avoir participé à cette étude.

Si l'ambiance est souvent le reflet d'un enseignement de qualité, je pense que ce stage fut à l'image de leur instruction, studieux et détendu. Ce fut une réelle réussite, et près d'une trentaine de personnes y participaient.

A mon sens ils ont su retransmettre chacun à leur manière leur compréhension de la discipline avec brio, dans l'intérêt des participants qui à coup sûr en retiendront bons nombre de lignes directrices.

Merci messieurs d'avoir répondu à mes nombreuses questions et rendez-vous l'année prochaine à Brest.

Voir les commentaires

Rédigé par Titema

Repost0