D'où l'importance du support video.

Publié le 5 Juillet 2012

Nous sommes tous évidemment bien conscient d’avoir des défauts tant sur le plan personnel que dans la discipline que nous nous sommes choisie.

 

Chaque pratiquant, concentré sur son ressenti, sur ses sensations en bref sur le fond, se doit de ne pas omettre la forme en se confrontant à la réalité du mouvement et de la technique exécutée.

 

Par conséquent filmons et regardons nous, ne sous- estimons pas l’importance du support vidéo qui est en réalité une représentation plus que fidèle de notre pratique.

 

Il met en évidence les décalages, les retards et bien d’autres inexactitudes.

Ainsi, en regardant et re-regardant des vidéos je m’aperçois qu’en plus des décalages et des retards, j’exécute certaines de mes techniques en 2 voire 3 temps, quand elles n’en demandent qu’1 seul.

 

Ce qui m’amène à réfléchir sur l’importance du support vidéo, qui ne doit en aucun cas se substituer au travail de fond et à celui de la sensation.

 

Je pense donc que l'association des deux est un moyen de progresser plus vite, et d'acquérir un recul nécessaire sur sa pratique.

 

 


 17366_1360631178728_493647_n.JPG

 

Enfin, s’il y avait un doute!

 

 

Rédigé par Titema

Repost 0
Commenter cet article

marie 22/07/2012 08:39

Bonjour Jonathan, effectivement la caméra ne remplacera jamais le regard d'un Sensei, c'est pour ça qu'ils nous sont si chers.
Au plaisir sur un tatami.
Amicalement,
Marie.

Jonathan 12/07/2012 20:29

Bien le bonsoir,
pour ce qui est de la vidéo, lors de la préparation au passage 1er, 2eme et 4eme dan au dojo de saint brieuc, certains d'entre nous se sont prétés au jeu de la caméra. Exercice intéressant
notamment pour constater le séquençage inutile mais souvent pratiqué.

Je suis d'accord avec le commentaire au dessus que le miroir ne fait que refléter et de fait est partiel dans la nature des ressentits et sur la vision de la pratique puisque nous ne voyons qu'une
partie du travail, qui plus est varie en fonction de l'angle de prise de vue.

Lors de mon passage aikikai, j'avais fait un passage blanc devant Robert le Vourch et son regard était clair, net. la caméra ne remplacera jamais de mon point de vue le regard du sensei-dojo cho,
sempaï.

A bientôt peut être à lesneven

marie 12/07/2012 11:07

hé hé, bien le bonjour "Mr T" !!!!

Spiral 09/07/2012 21:12

Odorokassete, kudasaï !

marie 05/07/2012 15:42

Bonjour Karil,ton commentaire est très intéressant et apporte bien des axes de réflexions.
Si j'ai fait ce billet,c'est dans un contexte de vie particulier,comme je suis à l'arrêt (ou presque!),j'ai pris conscience en regardant encore et encore des vidéos me concernant,de tout un tas de
défauts.
C'est donc une réflexion à un moment donné,ce qui ne m'empêche pas d'être d'accord avec toi.
Par contre,force est de constater qu'à un moment donné de ma vie,la vidéo m'a beaucoup apportée.
Merci Karil et au plaisir d'en rediscuter.
Marie.